EYANA TSALA IRENE – “Mon projet de création d’un petit élevage de porcs à Evodoula”

EYANA TSALA IRENE sait ce qu’elle veut, son autonomie financière. C’est pourquoi forte de son enthousiasme pour l’élevage, elle a lancé en 2019 un projet de résilience dans la filières porcine à Evodoula, un petit village situé à 40 km de la capitale du Cameroun.

Âgée de 38 ans et mère de 3 enfants, elle souhaite mener cette activité afin d’avoir les moyens de financer l’éducation de mes enfants. “Je souhaite me créer un emploi stable, constituer une force de travail et donner du travail à quelques jeunes du village au chômage et ainsi participer au développement du village et lutter contre la pauvreté.” disait-elle. Donc participer par sa modique contribution au développement du village et lutter contre la pauvreté est une de ses priorités.

Le projet d’Irene EYANA TSALA consiste à la création d’un élevage moderne de porcs. La constitution d’un effectif de départ doit se faire par l’acquisition de 3 truies et 1 verrat avec pour objectif l’intégration des cochettes dans l’élevage en remplacement des truies en vue d’augmenter le nombre de femelles reproductrices. L’objectif final à la fin de la première année est d’atteindre au moins 50 animaux.

Irene EYANA TSALA est fière d’avoir en amont pu suivre une formation dans la porcherie afin d’avoir des connaissances nécessaires sur l’élevage des porcs. Elle est aussi détentrice des notions en gestion, ayant travaillé avec MTN pour vendre les cartes de téléphone. Ainsi elle pourrait vu la forte demande en viande de porc d’une population estimée à 13.000 habitants créer avec la ferme porcine offrir des perspectives aux jeunes et apporter son soutien dans la sécurité alimentaire de la région. Tout ce qui lui manquait jusqu’à présent, c’était un soutien financier. “C’est dans ce contexte et grâce au soutien d’un bienfaiteur Mr Fred Éric ESSAM que la phase expérimentale de mon projet sera lancée en 2019 avec l’acquisition de deux (02) porcelets : une truie et un verrat.” – faisait-elle comprendre. Aujourd’hui Irene EYANA TSALA est fière d’être bénéficiaire d’une subvention grâce au projet WIDU, un soutien lui permettant de lancer et financer son activité.

À propos de WIDU
WIDU est né du désir d’apporter un soutien financier à la promotion et la création des micro et petites entreprises en Afrique avec la diaspora. Cette initiative lancée en 2019 par le Ministère Fédéral de la Coopération Économique et du Développement (Bundesministerium für wirtschaftliche Zusammenarbeit und Entwicklung (BMZ) et gérée par l’Agence Allemande de la Coopération, la (Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit GmbH (GIZ) est déjà opérationnelle dans six (6) pays d’Afrique notamment, Cameroun, Éthiopie, Ghana, Kenya, Togo, Tunisie.