Comdivision Group soutient le projet de renforcement des capacités en faveur des femmes au Cameroun

FrauenFashionTitelL’entreprise Comdivision Groupe fait preuve de responsabilité sociale et soutient le projet de renforcement des capacités et autonomisations en faveur des femmes. Avec le soutien de cette entreprise basée dans la ville de Münster en Allemagne, ident.africa pourra ainsi promouvoir très bientôt, l’initiative individuelle des jeunes femmes voulant créer leur petite entreprise au Cameroun au courant de l’année en cours.

FrauenFashion4GCette initiative axée dans la promotion de la femme, encourage particulièrement les jeunes filles par le biais de  l'”empowerment” et l’auo-emploi. Ces jeunes filles souhaitent par conséquent produire des vêtements sous forme d’uniformes scolaires, de cartables, de linge de lit, de couvertures de table et de linge simple et les vendre à la population locale. Bien sûr, le matériel est acheté localement. Pour Fred-Eric Essam, fondateur et président de l’association – ” un accompagnement ciblé des jeunes femmes est une réponse concrète à la question de la migration et une chance pour une meilleure éducation de leurs enfants et un avenir pour toute la famille.

Avec le don de 1.000 euros, comdivision couvre à présent les frais d’achat de 7 autres machines à coudre. Yves Sandfort, fondateur de la société : ” Il est important pour nous que notre don annuel de la période de décembre se traduise par un projet concret et durable. Le succès des projets d’ident.africa étant tangible, nous avons décidé cette année de co-financer le projet d'”empowerment” et d'”auto-emploi” des jeunes filles au Cameroun. 

Dans ce programme, il est Question de soutenir l’initiative de 100 jeunes femmes au Cameroun désireuses de s’auto-emplyer. ” Les machines simples à pédale coûtent l’équivalent de 130 euros sur place. Cent (100) machines à coudre de ce type doivent être achetées au cours de l’année 2020, donnant ainsi la possibilité de créer 100 emplois, en particulier dans le secteur informel “. explique Essam. Actuellement, les jeunes filles travaillent dans le bâtiment multifonctionnel de Boboyo (salle polyvalente) et gèrent leur propre atelier de couture comme centre de formation et d’éducation, qui offre des places pour soixante (60) femmes. 

This entry was posted in Général. Bookmark the permalink.

Comments are closed.