Fred-Eric Essam en visite à Boboyo sur le chantier de l’école maternelle

Fred-Eric Essam besichtigt die Baustelle der VorschuleEn Juin 2014 Fred-Eric Essam s’est rendu à Boboyo afin de se renseigner localement sur l’état d’avancement des projets en cours. Dans les colonnes qui suievnt, nous allons vous faire part de ses impressions et des informations reçues des partenaires sur place et des bénéficiaires du projet de construction de l’école maternelle.

L’école maternelle de Boboyo, l’un des plus grands projets initié par ident.africa depuis sa création en 2004, était presque terminé au moment de la visite de Fred-Eric Essam. Fred-Eric Essam en a profité pour rencontrer personnellement, les manoeuvres et macons afin de leur exprimer sa gratitude pour la participation à cet important projet et de les payer personnellement une partie de leur salaire.

Le travail s’est fait effectuer en étroite collaboration avec aussi bien toute la communauté de Boboyo qu’ avec less étudiants allemands présents sur le site, ceci lors des différentes phases du projet. La supervision du chantier  a été faite par Anette Essam de l’université RWTH de Aachen en Allemagne qui a a effectué maintes voyages dans le but de ne rien laisser en cours de chemin.  “Je tiens à remercier à ici Madame Anette Essam pour son engagment”, explique Fred-Eric Essam, fondateur et PDG de ident.africa. “Merci aussi à tous pour les efforts réunis, nous avons pu respecter le calendrier serré et assurer la qualité du projet de construction. L’engagement de tous est grandement apprécié non seulement par les membres de ident.africa, mais aussi des ouvriers, des étudiants et de l”association partenaire Codebo. “

Stroh wird auf das Innendach gelegtFred-Eric Essam a aussi profité de son séjour pour s’aquerir du matériel manquant comme la paille utilisée comme plafond afin d’atenuer les excès de chaleurs. Chaque bâtiment de l’école aura un toit en tôle ondulée extérieure et un plafond en paille. Cette conception empêche la chaleur du toit ondulé extérieure de pénétrer dans les salles de classe. Chaque bâtiment de l’école aura un toit en tôle ondulée extérieure et un avenir chaume sous-jacent. Cette conception empêche la chaleur du toit ondulé extérieure pénètre dans les chambres. La chaleur accumulée dans l’espace entre les deux toits, peut tendre vers l’extérieur à travers une ouverture centrale sur le dessus. Grâce à cet «effet de cheminée», les pièces restent agréablement fraiches

La rencontre avec les dirigeants de Codebò a eu lieu à l’école maternelle. Il a commencé vers midi et est allé jusqu’au soir. “Les participants à la réunion ont été positivement surpris par l’air frais dans les chambres – moi y compris», explique Fred-Eric Essam.

This entry was posted in Général. Bookmark the permalink.

Comments are closed.